jeudi 6 novembre 2008

Un kata à fond !



Tout au long de notre parcours martial, nous essayons d’augmenter notre bagage de connaissances. C’est une recherche que chacun d’entre nous entreprend de façon différente. C’est notre moteur … ce qui nourrit notre passion.

Prenons l’exemple des katas. N’avez-vous jamais ressenti le besoin d’enrichir un kata en y versant toujours plus, ces petites choses que vous avez accumulé durant toutes ces années d’entraînement ?
Je parle ici de fragments personnels assemblés et qui un jour forment ce qu’on appelle le fameux « savoir technique ».

Un resenti profond et intérieur qui nous ouvre les yeux sur toute la substance contenue dans tel ou tel kata.

Bien sûre, quand on s'engage sur cette voie, un seul kata peut être redécouvert sous différents angles.
Je dis « redécouvert » car pour ceux qui pensent connaître un kata « à fond », je risque de les décevoir. Mais ça n'engage que moi.

Car qui peut prétendre maîtriser un kata totalement ? Et puis, ça veut dire quoi « connaître un kata complètement » ?
Chaque fois que je m’attaque à l’étude d’un même et seul kata, peu importe lequel, je découvre qu’il contient toujours plus de significations importantes. Un peu comme l’horizon d’une mer calme … on pense pouvoir le toucher, et on sait très bien, qu’en fait, il n’en est rien. Mais à force de chercher, notre niveau monte (pas celui de la mer … rire) et on pourra transmettre à notre tour notre savoir.

Tout cela est possible grâce à l’enseignement que nous recevons de nos Sensei, qui eux aussi, continuent de chercher sans cesse afin de nous donner ces précieuses clefs.

C’est seulement de cette façon qu’on peut juger de la qualité d’un karateka. Tout simplement par la richesse qu’il est capable de palper et d’extraire d’un seul kata.

Oss !




4 commentaires:

claudio a dit…

yeah salvatore it s allright.on croit connaitre les kata,on si sent si bien pendant la pratique mais un jour on se dit qu il est temps de murir et de recommencer l etude des kata des le debut et un par un. tu sais quoi salva? c est justement alors que tout se complique,la,on muri mais ca fait mal aussi.un seul kata a lui seul est un univers infini.alors...ceux qui croient tout savoir...,....,..

Zakaria a dit…

Magnifiquement vrai!

Anonyme a dit…

ITKF
Hidetaka Nishiyama SHIHAN
(1928 - 2008)
est décéder le vendredi 7 novembre d'un cancer.

Avec Masatoshi NAKAYAMA SHIHAN décéder en 1987, ils ont été les fondateur de l'Association Japonaise de Karaté.

Raymond HONORE

Anonyme a dit…

Comme tu le dis si bien, cher Sensei, l'étude d'un kata, quel qu'il soit, peut prendre des années sans en avoir exprimé toute son essence. Comme l'artiste répète ses gammes, le karateka doit répéter inlassablement les mouvements pour qu'ils deviennent des gestes si naturels qu'on en oublie qu'ils ont été étudiés pendant des heures et des heures.
La perfection n'est pas un détail mais les détails font la perfection.
Onîsan.